Collectif du Parti Poétique

Depuis le travail d’Olivier Darné son initiateur, ce collectif de plasticiens, constructeurs, graphistes et chercheurs, élabore depuis sa création en 2004 et autour du principe de « Pollinisation de la ville », différents travaux de recherches dont en particulier depuis 2009 le projet de la Banque du miel.

Depuis son centre d’expérimentations artistiques et environnementales Zone Sensible implanté à St Denis (93) et depuis ses essaimages en différentes régions de France et d’Europe, il réunit une équipe permanente de 4 personnes qui « s’agrandit » selon la nature et la spécificité des projets de recherches, installations, résidences et expositions.

 

Polinisateur urbain

La Banque du miel

« Lorsque le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors tu découvriras que l’argent ne se mange pas. »
Les Cris – Peuple amérindien

Le Parti poétique développe depuis 2009 le projet de la Banque du miel.
À une époque où les banques n’épargnent personne, la Banque du miel investit collectivement des lieux, des personnes et des idées et transforme l’argent d’humains en argent d’abeilles (miel), pour essaimer, polliniser et aller voir ailleurs si on y est…

La Banque du miel est un dispositif artistique qui développe un outil financier : le Compte épargne abeilles, lequel investit dans un service public de pollinisation, la ruche.
Autour de la Banque du miel, abeilles et humains se donnent RDV, mettent en commun du temps, des idées, leur énergie et leurs préoccupations, se posent la question d’un lendemain sans argent et sans abeilles. Plutôt qu’actionnaires d’une banque ils en deviennent sociétaires et décident collectivement en assemblée générale extraordinaire de la transformation de l’argent en vie, en énergie et en mobilisation.
Le Compte épargne abeilles permet de produire de la richesse et du collectif plutôt que de l’argent et de la solitude.

Le temps n’est pas que de l’argent, parfois c’est du miel,  TIME IS HONEY !

www.banquedumiel.org

Démarche

À travers le terme générique de « Pollinisation de la ville », le collectif du Parti Poétique met en chantier un projet de recherche transdisciplinaire et interroge le territoire urbain en croisant différents champs du langage de la création contemporaine, À partir de propositions artistiques et d’installations dans l’espace public et avec l’abeille comme médium et moyen de prospection, s’engage au sein du projet artistique une mission de collectes diverses.

Avec l’abeille pour témoin, ces installations questionnent nos relations à l’environnement urbain, ses flux, ses tensions, ses densités et son organisation sociale, et favorisent la perception par le public des enjeux associés à une lecture de la ville différente, critique et constructive, au croisement des champs politiques et culturels.

L’équipe permanente
du collectif

Olivier Darné / Plasticien, éleveur d’abeilles urbaines et concepteur du projet

Emmanuelle Roule / Graphiste, coordinatrice et conceptrice associée

Sylvain Bonnet / Chef constructeur

Pierre Gardent-Lisle / Régisseur, constructeur

Adrien Aybes-Gille / Création multimédia

_

Pollinisation /
Simon Pierre Delorme / Éthologue et apiculteur

Guy Despont, Joshua Morinière / apiculteurs