Zone Sensible

Laboratoire d’expérimentations
artistiques et environnementales /
Saint-Denis / France




Zone Sensible est sur Facebook

Laboratoire à ciel ouvert

Zone Sensible pourquoi ?
Peut être parce que comme disait Filliou,
«L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art…»
_
Le Parti Poétique est un collectif d’artistes qui, depuis le travail d’Olivier Darné son fondateur, pose des abeilles et des questions dans l’espace public des villes.
Avec Saint-Denis pour point d’origine et après différentes installations en Seine-Saint-Denis, en France (Marseille, Roubaix, Bordeaux…) et à l’étranger (Utrecht, Londres,
Genève…), le Parti Poétique ouvre aujourd’hui un lieu baptisé Zone Sensible.
Zone Sensible est une maison. Cette maison ouvrière des années 1920 réhabilitée par le collectif est à la croisée de différents quartiers (Bel-air, Franc-Moisin, Joliot Curie), différentes architectures, différentes pratiques et préocupations (artistiques, environnementales, politiques et sociales…).
Ce « laboratoire à ciel ouvert » est à la fois un centre de recherche, un observatoire de la ville, un lieu de débats et d’expérimentations. Nouveau « quartier général » du Parti Poétique, il est le lieu de convergence, de controverse, de permanence artistique, culturelle et scientifique du projet mené par le collectif. À échelle humaine, Zone Sensible est un lieu qui ouvrira ses portes à différents moments de l’année lors de rendez-vous spécifiques inscrits dans sa programmation thématique.
En prise directe avec le quartier, la ville et le territoire plus étendu qui l’accueille, Zone Sensible pose la question du lieu. Depuis son histoire et sa géographie, elle pointe du regard la ville comme on balaye la carte avant d’y planter la pointe d’un compas. Elle trace autour de ce point une zone. Cette zone (par nature sensible) est une zone d’action, de prospection, de pollinisation.
Périmètre plus ou moins étendu d’un endroit d’où l’on part et vers lequel on converge, car comme en témoignent les abeilles, il faut un centre pour tourner autour. Ainsi Zone Sensible devient un espace de croisements pour des publics et des questions qui habituellement ne se croisent pas.
Considérant son «hors les murs» comme son terrain de jeu, elle a la ville comme
laboratoire et espace d’expositions, de performances, d’expériences.

Pour certains une zone sensible est une zone de tension et de danger, pour le Parti Poétique il s’agirait de reconsidérer l’origine du terme et de voir à travers une zone sensible une zone de se sens et de sensibilités.

 

Zone Sensible

Lier des «territoires sensibles»

Le pavillon de Zone Sensible abrite un ensemble de 6 pièces de différentes dimensions  qui deviennent en fonction des rendez-vous programmés, des salles de projection, d’ateliers et d’expositions. Zone Sensible héberge également sur son toit un rucher expérimental ainsi que la Banque de reines rattachée au projet de La Banque du miel.
Zone sensible va notamment permettre d’accompagner et de centraliser la « transhumance » du projet de La Banque du miel qui, partant de Saint-Denis, a traversé la Seine-Saint-Denis puis la France et quelques villes européennes.
Point de convergence des différentes étapes d’essaimage du projet, Zone Sensible concentrera et mutualisera en ses murs les différentes traces de ces prospections urbaines. L’occasion avec un projet comme celui-ci de relier les expériences, les collectages, les territoires, les expertises urbaines et artistiques.
Ainsi, comme l’oriente sa ligne de programmation et comme son nom l’indique, Zone Sensible sera un lieu de lectures ou de pratiques « sensibles ». Un lieu où l’on pourra aborder et rencontrer un ensemble d’approches, d’observations, de pensées ou de pratiques issues de démarches d’artistes, de chercheurs, d’experts, d’enseignants, de citoyens, d’amateurs lesquels ont pour point commun une pratique ou une lecture de la ville à partager.

Zone Sensible